Espace Pro/Presse Webcams 14°
-/+
Mon carnet de voyage

OFFICE DE TOURISME MÉTROPOLITAIN NICE CÔTE D'AZUR

X Réserver votre séjour Réservez
 
 
 
 
 
08 juin 2020

Nice Côte d'Azur, terre d'inspiration

Vous connaissez sûrement la Métropole Nice Côte d’Azur. Mais saviez-vous que c’est une terre riche à bien des égards !
Avec ses paysages typiques, sa lumière si particulière, ses couleurs exceptionnelles, son histoire et ses hôtes prestigieux, elle a été souvent imitée mais jamais égalée.
Elle tient une place importante dans le cœur de ses habitants et a su conquérir aussi celui de ses visiteurs. Elle doit sa renommée à sa beauté légendaire mais aussi à ceux qui ont su la magnifier...

De nombreux artistes, natifs de la région ou d’adoption, se sont appropriés cet espace envoûtant, exubérant et si inspirant comme Matisse qui disait :

« Quand j’ai compris que chaque matin je reverrai cette lumière, je ne pouvais croire à mon bonheur ».

Matisse, Renoir, Picasso, Chagall, Cocteau, Deconchy, Soutine, Dubuffet … l’évocation de ces artistes est devenue indissociable de notre région, véritable source d’inspiration. La beauté de son littoral, de ses falaises, de son arrière-pays, est sublimée dans d’innombrables œuvres réalisées et exposées aujourd’hui dans des musées de renommée internationale.

Lors de vos balades, vous remarquerez des lutrins représentant les paysages peints par ces grands maîtres. Faites une pause, admirez et/ou mettez-vous dans la peau de l’artiste qui posa son chevalet à cet emplacement ! Plutôt inspirant non ?

Vue de la Colline du Château
Vue sur les Baous
L'arbre de Vence

1. Les oeuvres du tramway

Les artistes ont commencé à sortir des musées (hors les murs), pour venir à la rencontre du public et intégrer leur œuvre dans l’espace public. Notre territoire s’est transformé en un vaste musée à ciel ouvert offrant une exposition permanente aux promeneurs et passants. Ouvrez grand les yeux, levez parfois la tête, tendez également l’oreille… l’art s’expose sous toutes ses formes !

En prenant le tramway à Nice, vous pouvez découvrir des œuvres -une douzaine- qui jalonnent le parcours d’est en ouest et  du nord au sud. Les « aphorismes » de l’artiste Ben, écrits de sa main que l’on retrouve dans les abris voyageurs de chaque station, suscitent réflexion, étonnement, sourire, gravité ou questionnement.

A la tombée de la nuit, certaines de ces œuvres monumentales s’illuminent et nous font profiter d’un spectacle unique.

Vous serez surpris par le bleu si particulier et presque hypnotisant qui brille sous le pont de la voie ferrée, le long de la ligne 1 (œuvre « Blue : Hommage au bleu d’Yves Klein » de Gunda Förster).

« L’Amorse du bleu » de Yann Kersalé fait briller le ciel d’une partie de l’avenue Jean Médecin, tandis que sur la place Massena, votre œil sera attiré par les sept figures haut perchées de la « Conversation à Nice » du célèbre artiste catalan Jaume Plensa, changeant alléatoirement de couleurs et donnant l’impression d’échanges réciproques.  

"L'Amorse du Bleu"
"Conversation à Nice"
Si vous vous trouvez dans le quartier de Saint Jean d’Angely, vous découvrirez la « Composition exubérante de réverbères hybrides » de Stéphane Magnin et Pascal Pinaud qui met en scène 14 sculptures recyclant des anciens éléments de l’éclairage public.

Avec l’ouverture de la ligne 2 en 2019, onze nouvelles œuvres d’art ont été installées le long des rames. Vous ne resterez pas indifférent devant l’immense cornet de glace « Fruitée » de Joanna Vasconcelos, l’intrigante sculpture « Lou Che » de Noël Dolla au Port-Lympia, ou devant « L’hommage à Venus » et « Poséidon » de Sacha Sosno. En traversant la toute nouvelle station de tramway Garibaldi le Château, vous tomberez sur la spectaculaire sculpture d’Ernest Pignon Ernest, pionnier de l’art urbain, « Pépin, la Déesse et la Mer ».

"Lou Che"
"Pépin, la Déesse et la Mer"
"Fruitée"

2. Courants créatifs

Vous ne le savez peut-être pas mais la ville de Nice a été au cœur de l’émergence de plusieurs veines créatives (Fluxus, Support/Surface, Nouveau réalisme..) dans les années soixante, qui regroupent des artistes internationalement reconnus comme Arman, Yves Klein, Martial Raysse, Ben (Vautier), Bernar Venet, Ernest Pignon Ernest et Sosno qui s'inscrivent dans le mouvement.

Les historiens d’art nommeront « Ecole de Nice » ces courants qui représentent une nouvelle façon d’envisager l’art. Pour nous donner une idée de son importance, l’exposition inaugurale du Centre Pompidou en 1977 s’intitulait «  À propos de Nice » et présentait la création niçoise de 26 artistes contemporains.

Plus à l’Est, la presqu’île de Saint-Jean-Cap-Ferrat a accueilli au cours de l’été 2017, une exposition en plein air mettant en avant quinze œuvres monumentales de Sosno. Par la suite, la ville a fait l’acquisition de quatre de ses œuvres, à savoir « la Grande Vénus Bleue », « Le Guetteur », « Conversation » que vous pouvez découvrir lors d’une promenade dans le village et « Oblitérateur universel » au détour du sentier de la pointe Saint-Hospice.

"Conversation"
"Le Guetteur"
"Oblitérateur universel"

L’artiste Sacha Sosno (1937-2013), de l’Ecole de Nice a laissé une empreinte forte sur toute la Métropole Nice Côte d'Azur.

Avec son principe d’oblitération (cacher pour mieux voir), il vous invite à imaginer ce qui se cache derrière ses œuvres.

Sosno fait aussi partie des artistes qui pensaient que l’Art doit sortir des musées :

« La sculpture doit entrer dans la ville, sortir du ghetto, des grandes galeries d'art. La meilleure galerie pour la sculpture, c'est la rue, c'est la plage, c'est la place ».

Des œuvres de l’artiste se trouvent sur tout le littoral mais également dans le haut-pays.

Une demi-douzaine de ses sculptures sont disséminées aux quatre coins de la ville de Nice. Dans le quartier de l’Acropolis, vous ne pouvez manquer la monumentale « Tête Carrée » qui abrite les locaux administratifs de la bibliothèque Louis Nucéra ; elle est le symbole-clé de l’architecture contemporaine de la ville. Comme aimait à dire l’artiste … les statues ont besoin d’air !

Du côté de Nice ouest, il vous faudra lever haut la tête pour apercevoir le visage des Vénus sur les façades latérales  de l’hôtel AC Marriott Nice, ex Elysée Palace (situé au 59 promenade des Anglais). Du haut de ses 26 mètres, façonnées de 420 tonnes de granit, elles ne manquent pas de surprendre les passants.

À Cagnes-sur-Mer, l’artiste niçois a imaginé un beau projet pour le centre commercial Polygone Riviera. Vous êtes accueillis par la sculpture « Le Guetteur », l’œuvre majeure du parcours artistique qui  vous regarde, vous dévisage, vous observe. Dans cette « sculpture habitée », le regard de l'Empereur César vous invite à l'observer : le regardeur est donc regardé… 

"La Tête Carrée" Nice
Sacha Sosno avec "Le Visage des Vénus"
"Le Guetteur" Cagnes-sur-mer

L’hippodrome de Cagnes-Sur-Mer, lieu que chérissait tout particulièrement Sosno, abrite son œuvre réalisée en 2007, intitulée « Il n’y a plus d’obstacle » qui représente un cheval en bronze oblitéré de 3,25 mètres de hauteur.

"Il n'y a plus d'obstacle" Cagnes-sur-Mer

On retrouve sa trace du côté de l’Arboretum de Roure, lieu magique où l’art et la nature se conjuguent.

Son univers artistique vous a séduit ? Pour approfondir vos connaissances sur cet artiste emblématique, découvrez le livre « Sosno le Secret » par Martine Arrigo-Schwatrz, qui vient de paraître aux éditions Baie des Anges.

Du 17 octobre 2020 au 28 mars 2021, vous pourrez venir parcourir l’exposition qui lui est dédiée « Sosno squatte l'Antique » au Musée d’Archéologie de Cimiez, à Nice.

4. Eze et Castagniers

En continuant votre route sur la Moyenne Corniche, faites un arrêt dans le village perché d’Eze. Vous tomberez sous le charme de son jardin exotique exceptionnel qui grâce à sa position dominante offre une vue époustouflante sur la grande bleue.
Cliquez sur la carte pour l'agrandir

Lors de votre balade dans ce havre de quiétude, laissez-vous séduire par le parcours artistique, riche de quatorze statues réalisées par le sculpteur Jean-Philippe Richard, qui ponctue d’une note de poésie ce jardin.

L’art s’invite également dans les villages du moyen et haut Pays métropolitain. Si vous quittez le littoral, vous trouverez à quelques kilomètres à vol d’oiseau Castagniers. Entouré de collines et posé au milieu d'une généreuse végétation méditerranéenne, le village offre une vue dégagée sur la plaine du Var.

Sur la Place Principale, plusieurs œuvres d’art vous transportent dans un univers onirique et coloré. L’élégante statue réalisée par le sculpteur Jean-Pierre Augier, figure incontournable dans le paysage artistique local vous accueille à l’entrée du village.  

Envie de passer un peu plus de temps à Castagniers pour profiter  d’une halte gourmande ? Arrêtez-vous au restaurant labellisé Cuisine Nissarde « Chez Michel » et régalez-vous en dégustant des plats savoureux et authentiques !

Jardin exotique d'Eze
Village de Castagniers
"La Paix"

5. Tourette-Levens et Levens

À proximité, le village de Tourette-Levens, concentré de beautés et de curiosités, est le berceau de la célèbre chaise bleue de la Promenade des Anglais.

Cette chaise a en effet vu le jour en 1950 dans l’atelier de Charles Tordo qui se visite encore aujourd’hui. Ne quittez pas le village sans y jeter un œil curieux !

Il est difficile de parler d’art à Tourette-Levens sans citer une nouvelle fois Jean-Pierre Augier dont de nombreuses statues ornent le village. 

Levens, fief du sculpteur de Jean-Pierre Augier propose un parcours artistique de ses œuvres à travers le village. L’artiste trouve son inspiration dans de vieux outils et objets de fer qu'il transforme, par assemblages, en personnages ou animaux en mouvement. Ses thèmes favoris sont la femme, la maternité, le couple, l’homme, les animaux, les fables et les contes, la mythologie et les sujets religieux.

À Levens on est artiste de père en fils ! Vous ne pourrez en aucun cas détacher vos yeux de l’œuvre monumentale  « Le Vieux Mur » visible depuis le parking municipal et réalisée par Emmanuel Augier.

Chaise bleue
"Anges Musiciens"
"Le Vieux Mur"

6. Tournefort, Ilonse, Roure et Isola 2000

En remontant plus au nord, d’autres villages méritent un détour. Depuis Tournefort, vous pouvez partir à la découverte de l’ancien village détruit lors d’un tremblement de terre.

L’expérience est assez inédite ! Prévoyez des chaussures de marche avant d’emprunter les allées aménagées et ornées de sculptures tout le long de l’ascension, qui vous mèneront aux habitations abandonnées et devant les ruines du château où seules l’église et la chapelle survivent.

Non loin, dans le petit village médiéval d’Ilonse perché sur un vertigineux piton rocheux, vous découvrirez là encore les œuvres du sculpteur Jean-Pierre Augier. Celles-ci se découvrent au détour d’une ruelle.

Il existe un endroit assez unique dans le haut-pays Nice Côte d’Azur où nature et art ne font plus qu’un : l’arboretum Marcel Kroënlein. Situé sur la commune de Roure, ce jardin botanique spécialisé est le seul arboretum d’altitude d’Europe à être lié à l’art.

Depuis 2003, le collectif « no made » a intégré l’arboretum de Roure à travers une exposition unique, renouvelée chaque année. L’esprit de ce dernier est en accord avec la nature, leurs œuvres le sont aussi car c’est Elle qui les re-sculpte avec les éléments (le vent, la pluie, le soleil…).

Vous l’aurez compris le territoire Nice Côte d’Azur est un vaste terrain de jeu aussi bien pour les artistes que pour les spectateurs. Vous ne serez donc pas surpris de voir des œuvres monumentales trôner en haut des pistes de ski des stations d’Auron et d’Isola 2000  … mais nous vous laissons le soin de les découvrir par vous-même !

Village de Tournefort
Arborétum de Roure
Isola 2000
 

Notre bon Plan

Prolongez votre expérience de l'art en plein air avec le French Riviera Pass, qui vous donne accès aux plus importants sites de Nice Côte d'Azur.
French Riviera Pass

Parmi plus de 50 sites en accès gratuit, avec la possibilité de l'option libre circulation sur le réseau bus et tramway de la Métropole, vous trouverez notamment :

- Le Musée d'Art Moderne et d'Art Contemporain et les Musées Matisse et Chagall

- Le jardin exotique d'Eze

- L'arboretum de Roure

 

Ainsi que de nombreuses autres sites et activités...

 

Infos pratiques

Covid-19

Pour des raisons sanitaires ou organisationnelles, les conditions d’accès à certains lieux pourront éventuellement être modifiées ou restreintes.

Nous vous conseillons de vérifier ces informations avant votre visite.

 
Cet article vous est proposé par Laetitia, Emilie et Sandra de l'Office de Tourisme Métropolitain Nice Côte d'Azur.

Crédits photos : StudioBBO, Olivier Pennachio, OTM NCA/SJ, Eric Boizet, Ville de Nice, Saint Jean Cap Ferrat, Elena di Giovanni, Dan Deschateaux, Christine Nys, Thierry Boussard, Cagnes-sur-Mer.