Espace Pro/Presse Webcams 14°
-/+
Mon carnet de voyage

OFFICE DE TOURISME MÉTROPOLITAIN NICE CÔTE D'AZUR

X Réserver votre séjour Réservez
 
 
 
 
 

Rencontres au sommet avec la faune sauvage

12 juillet 2021
L’été est là ! Partez sac au dos pour découvrir la faune de nos montagnes... D’extraordinaires rencontres vous attendent !

Quelle émotion de surprendre un chamois au détour d’un sentier, quelle joie de lever la tête et d’admirer le vol majestueux de l’aigle ou du gypaète barbu…. Vous ne vous lasserez pas du jeu des marmottes espiègles près de leurs terriers. Une paire de jumelles et c’est parti pour l’aventure en pleine nature !

Le saviez-vous ?

Situé au carrefour d’influences climatiques, géologiques et altitudinales multiples, le Parc national du Mercantour abrite des richesses d’une exceptionnelle diversité. La variété de ses paysages et de ses milieux naturels en fait l’écrin d’une nature préservée.

Grands et petits mammifères, oiseaux, reptiles et insectes, la faune du Mercantour est très variée. Elle est composée de plusieurs centaines d’espèces, certaines héritées des dernières glaciations. Une diversité que les promeneurs les plus discrets peuvent observer.

La diversité et la richesse de cet environnement exceptionnel et sensible nous invitent à privilégier une découverte empreinte de respect.

 

1 - Chamois en vue !

Roi des acrobaties, le chamois a un pelage marron clair à marron foncé et des cornes noires en forme de crochets.
@OTM / BIT St Dalmas le Selvage

Le chamois est présent sur toute la chaîne du Mercantour. Forcément, vous en rencontrerez lors de vos randonnées en altitude. Assez craintif, le chamois vit en groupe (principalement des femelles et leurs jeunes). Les mâles sont plus solitaires, sauf à l’automne.

Parfois surpris par votre arrivée, le chamois émettra un cri comme un sifflement aigu pour alerter son groupe.

En Tinée, en Vésubie, en Valdeblore, les prairies d’altitudes constituent son domaine.

Notre conseil :
Profitez des sorties accompagnées avec un guide ou un accompagnateur de montagne, en effet, vous aurez ainsi toutes les chances de votre côté pour voir des chamois et mieux connaître leurs habitudes. Les accompagnateurs sont équipés (jumelles voire longues vues), ils connaissent le territoire et puis tout simplement, ils ont « l’œil » et vous aideront à les repérer.

Les accompagnateurs en Vésubie

Les accompagnateurs en Valdeblore

Les accompagnateurs en Tinée

 

2 - Le bouquetin à l’assaut des sommets

Massif et majestueux, le bouquetin vous impressionnera par ses talents de grimpeur.

Les mâles ont de longues cornes striées et un port de tête altier. L’hiver, ils s’affrontent dans de violents combats pour conquérir les femelles, mais l’été ils sont paisibles et moins craintifs que les chamois. Vous pourrez les observer tout à loisir, mais restez discrets et assez loin pour ne pas les déranger.

Vous les verrez souvent près des chapelles d’altitudes, blockhaus ou autres bâtiments militaires en train de lécher les murs, cherchant le salpêtre dont ils sont friands et qui leur apporte des sels minéraux. Un moyen pour eux de faire le plein d’énergie et de compléter leur régime herbivore.

Dans la Vésubie, la Gordolasque et la Vallée des Merveilles sont des spots réputés pour voir les bouquetins.

En Tinée, montez sur le secteur de la Bonette (Vallon du Salso Moreno, Tête de l’Enchastraye) pour pénétrer le territoire du bouquetin.

Parc National du Mercantour - Tout savoir sur le bouquetin

 

Crédits photos ci-dessous : OTM NCA / JM
 

3 - Le gypaète barbu, une célébrité princière

Seigneur des airs, c’est un oiseau emblématique du Mercantour qui planera souvent au-dessus de vos têtes en randonnée.
© C.Joulot/PNM

De taille impressionnante (jusqu’à 2m80 d’envergure), le gypaète barbu avait disparu de nos montagnes et a été réintroduit à partir de populations autrichiennes jusqu’en 2015. Sa campagne de réintroduction a été soutenue par le Prince Albert de Monaco.

En effet, le gypaète est friand de carcasses d’animaux morts en montagne (chamois bouquetins, brebis) mais il passe après tous les autres charognards pour consommer les os. Il a gagné le surnom de briseur d’os. Quand il aperçoit une carcasse, il va en effet saisir les plus gros os, tels que les omoplates ou tibias, pour s’élever dans les airs afin de les jeter sur un bloc de pierre. Il les casse pour mieux les avaler.

Bon à savoir : Des couples de gypaètes sont installés en Haute Tinée et y élèvent leurs jeunes tous les ans. Leurs zones de nidification font l’objet de mesures de protection spéciales, afin de ne pas déranger les jeunes au nid (risque de chutes, mortalité importante la première année).

De nombreuses animations sont proposées pour découvrir ce splendide animal, retrouvez les dans le programme d’animation du Parc national du Mercantour :

Programme d’animation du Parc national du Mercantour - été 2021

Pour découvrir le pays du noble Gypaète, partez du hameau de Bousiéyas sur la route de la Bonette. Tout l’été, le gîte ou les chambres d’hôtes vous accueillent :

Gite communal de Bousieyas

Chambres d'hôtes Le Café à Marius

 

4 - L’aigle royal, œil perçant à l’affût des marmottes

N’oubliez pas les jumelles lors de vos randonnées, toute la chaîne du Mercantour est survolée par l’aigle royal qui surveille les montagnes de son regard aiguisé.
© C.Joulot/PNM

Sa silhouette est reconnaissable avec une queue longue et arrondie, un plumage marron, plus clair dans la zone centrale des ailes et une envergure d’environ 2m.

Rapace rapide et chasseur aguerri, l'aigle fonce sur sa proie (de petits mammifères comme les marmottes) qu’il saisit dans ses serres acérées.

En latin, son nom Aquila Chrysaetos vient du grec krysos pour or et aetos pour aigle, on pourrait le traduire par "aigle doré". L’aigle est souvent associé aux souverains et empereurs à qui il transmet force, puissance et prestige. Oiseau de Zeus sous l’Antiquité, il est devenu symbole des armées romaines ou repris comme emblème du régime de Napoléon. Il est également l'emblème de Nice !

Par national du Mercantour - Tout savoir sur les aigles royaux

 

5 - Loup, y es-tu ?

Je ne sais pas vous, mais moi c’est l’animal qui me vient en premier à l’esprit quand je pense aux montagnes du Mercantour.
@Parc Alpha

Revenu dans le massif à partir de 1992, ce grand prédateur sait se faire très discret, il est expert dans l’art du camouflage. Difficile à voir, on peut parfois l’entendre lors de sorties nocturnes, surtout en début d’été lorsque les jeunes appellent la meute. C’est une sensation bouleversante d’entendre son hurlement puissant résonner en écho dans les forêts de montagne.

Chasseur infatigable d’ongulés (chamois, mouflons, moutons ou autres….), il vit en petites meutes, menées par un couple Alpha qui est seul à se reproduire. Les jeunes quittent la meute souvent autour de 2 ans pour découvrir de nouveaux espaces.

Bon à savoir : Aperçu pour la première fois dans le vallon de Mollières, entre Tinée et Valdeblore, le loup a colonisé tout le Mercantour et de là, les Alpes et le Massif Central. La population de loups en France est actuellement estimée à 580 individus.

Vous pourrez voir des loups au Parc Alpha, dans le Boréon. Ouvert de 10h à 17h (attention, coupure de l'accueil de 12h30 à 13h), sur réservation uniquement au 04 93 02 21 11. Tarif 5 € - Visite encadrée par groupe de 30 personnes maximum - durée 1h45. Une meute de 5 loups est à découvrir.  Plusieurs ateliers ludiques proposés. Chaussures fermées obligatoires. Snack froid disponible sur place mais à emporter pour être consommer en dehors du parc.

Faute d’apercevoir ce grand prédateur lors de votre randonnée, vous croiserez sûrement ses cousins, les chiens qui se font gardiens des troupeaux de brebis. Impressionnants, ils peuvent aboyer et sont parfois équipés de colliers à pointe.  L'Office de Tourisme Métropolitain Nice Côte d'Azur et le Parc national du Mercantour ont signé une convention pour la création d'un poste de médiateur durant tout l'été. Le médiateur a pour mission de sensibiliser les randonneurs sur le terrain, leur permettre d'acquérir de bonnes pratiques à adopter face aux troupeaux. Vous le croiserez peut-être durant votre balade ? N'hésitez pas à engager la conversation avec lui.

Conseils pour randonner en toute sécurité dans le Parc national du Mercantour

 

6 - La marmotte, ce lutin malicieux

L’été, c’est la saison des marmottes ! En famille, vous pourrez les observer tout à loisir. Peu farouches marmottes et marmottons jouent dans les prairies d’altitude à partir de 1800 m.

Dans le groupe, un adulte est toujours aux aguets pour repérer les prédateurs, aigles, renards ou chiens. Vous ferez partie de la liste des dangers potentiels et elles vont vous repérer de loin.

Un conseil : si vous entendez leur cri (un sifflement aigu), prenez le temps de vous poser, asseyez-vous sur une pierre au bord du chemin et restez attentifs…. D’ici 2 minutes, une tête curieuse sortira d’un terrier et rapidement les marmottes reprendront leurs galopades. Maintenant, profitez du spectacle !

Pour leur bien, il faut résister à la tentation de les nourrir. Les marmottes trouvent tout ce qu’il leur faut dans la nature et leur donner à manger les rend malades. Dans certains coins, elles souffrent même de diabète à cause de l’obésité. Pour les aimer et les respecter, admirons les donc, mais de loin. Par contre, aucune contre-indication à les prendre en photo !

Bon à savoir : Sur les grands cols de montagne, comme celui de la Bonette ou de la Lombarde, de nombreuses marmottes construisent leur terrier en bordure de route. Attention si vous les empruntez, elles sont parfois kamikazes et traversent devant les voitures, il faut rouler tout doux pour ne pas les écraser.

Parc national du Mercantour – Tout savoir sur les marmottes  

@Danièle Issautier
 

Envie de voir tous ces animaux de plus près ? Optez pour une nuit en refuge de montagne. Ceux-ci sont très nombreux sur la chaîne du Mercantour. Je vous promets un réveil avec vue sur les troupeaux de chamois et les terriers de marmottes. En montant, vous apercevrez aigles, gypaètes, choucas et vautours peut-être. Pour le goûter, vous aurez, en bonus, une bonne part de tarte aux myrtilles ainsi que l’accueil et les conseils randonnée du gérant !

Pour trouver le gîte ou refuge qui vous conviendra, vous consultez la liste en suivant le lien ci-dessous :

Refuges de montagne et gîtes d’étape

 

 

 
Cet article vous est proposé par Marie, de l'Office de Tourisme Métropolitain Nice Côte d'Azur, Bureau d'information de Saint-Dalmas-Le-Selvage.