Espace Pro/Presse Webcams 24°
-/+
Mon carnet de voyage

OFFICE DE TOURISME MÉTROPOLITAIN NICE CÔTE D'AZUR

X Réserver votre séjour Réservez
 
 
 
 
 

Isabelle a testé le Musée Masséna

Responsable pôle presse à l’Office de Tourisme Métropolitain Nice Côte d'Azur.

Passionnée de culture et d’histoire, Isabelle visite régulièrement les musées de sa ville dans son temps libre.

Juillet 2019

 

Musée Masséna, Nice

Se rendre au Musée Massena, c'est s'offrir plusieurs expériences en une.

L'entrée se fait indifféremment côté mer ou ville. Pourtant, très vite vous apprendrez que le côté ville était le côté noble et que l'accès à cette villa néo-classique du début du 20e siècle est là.

Attention : l'accueil et la billetterie sont dans le pavillon côté ville. Incontournable pour obtenir le sésame d'entrée.

Vous ne serez pas déçu, car la boutique attenante contient des idées de cadeaux très sympathiques.

Dès l'entrée, l'impression d'être transporté au 19e siècle saisit. Le style Empire prédomine et relie le lieu à l'histoire de l'illustre aïeul, le Maréchal Massena baptisé "l'enfant chéri de la Victoire" par Napoléon lui-même....

Le rez-de-chaussée a gardé le charme d'antan, salons et salle à manger, portraits de famille et des Bonaparte. Il est saisissant de déambuler dans ce palais s'attendant presque à voir son reflet en crinoline ou habit, dans chaque miroir qui nous fait face. Les boiseries du château de Govone sont somptueuses.
Ne pas oublier de regarder les pendules et torchères qui sont des oeuvres d'art.

L'escalier qui mène au premier étage rassemble toute la famille Massena...

Si l'on regarde bien tout le monde y est. Au premier plan, les présents de l'époque et derrière les colonnes, les disparus... Délicate attention...

Le premier étage rassemble la collection permanente du musée qui retrace l'histoire de Nice de la fin du 18e siècle au début du 20e.

La première salle est un hommage à Massena, puis vient la partie consacrée à Joséphine de Beauharnais qui fut à l'origine de l'introduction en France de nombreuses espèces végétales. Beaucoup ont transité par Nice pour s'acclimater au climat européen. Une importante correspondance entre elle et le premier préfet des Alpes Maritimes en retrace l'histoire, d'où le portrait de M. Dubouchage face à l'impératrice. Des objets aussi comme son diadème en nacre, or, perles et pierres de couleur offert par Murat, ou le premier masque mortuaire de l'Empereur Napoléon 1er sont des témoignages rares.

Ensuite, le vaste couloir rappelle la Famille de Savoie qui a présidé au destin de la ville de 1388 à 1860 -avec une courte interruption pendant la Révolution française et l'Empire où elle devient française-. Il se termine cependant par le retour à la France avec Garibaldi et Napoléon III qui sont au coeur du Rattachement du Comté de Nice à la France.

Dans les salles qui s'ouvrent sur cet espace, des thématiques fort joliment traitées et très instructives déclinent Nice sous toutes ses facettes, son histoire patrimoniale, son développement urbain, sa population, ses métiers, son artisanat -la marqueterie notamment-... Les oeuvres des peintres paysagistes du XIXe siècle et plus particulièrement Joseph Fricero, Antoine Trachel ou Alexis Mossa les soulignent magnifiquement. S'en suit l'avènement du tourisme d'hiver avec la venue des têtes couronnées, des artistes et des riches bourgeois de l'Europe entière. Et là, Nice se développe, devient une ville de tourisme qui évolue et s'étend autour de ce nouveau concept... La Reine Victoria voisine avec la famille impériale, de même qu'avec la noblesse du Comté de Nice...

En parcourant ces salles, la compréhension de cette histoire politique chahutée comme les traces d'une ville qui s'est choisie capitale de l'art de vivre et de la villégiature devient une évidence.

Mais poursuivons... Le deuxième étage accueille les expositions temporaires. Elles sont toujours de grand intérêt et d'une mise en scène aussi esthétique que pertinente.

Pour conclure la visite, un détour par son magnifique jardin qui est plus ancien que la villa elle-même.
Pour ma part, j'aime m'y rendre et prendre tout mon temps...

 

Bons Plans :

Si vous ne visitez que les Musées municipaux : optez pour le pass musées

Si vous séjournez et visitez la ville : le French Riviera Pass 24h, 48h ou 72h s'impose - frenchrivierapass.com

Tarif : Visite guidée: Sur rendez-vous
Individuel : 6 € tarif plein.
Groupes adultes (à partir de 16 personnes) : 82 €
Boutique, parc, parking à proximité.
Tél. : 04 93 91 19 10

http://www.nice.fr/fr/culture/musees-et-galeries/preparer-ma-visite