Espace Pro/Presse Webcams 25°
-/+
Mon carnet de voyage

OFFICE DE TOURISME MÉTROPOLITAIN NICE CÔTE D'AZUR

X Réserver votre séjour Réservez
 
 
 
 
 

Les vacances du petit Jules

01 décembre 2020
Jules a 10 ans et habite la région parisienne. Depuis qu’il est tout bébé, il passe ses vacances chez ses grands-parents à Nice. Il adore y aller.
Il est devant l’ordinateur. Il vit pour la seconde fois le confinement. Tous les jours, il fait ses devoirs avec son père et sa mère … mais voudrait être là-bas, au grand air.

Il surfe sur le web et tombe sur une video d’un petit gars comédien : « tu es chez toi, mais t’as grave envie de voir du pays !! Alors, écris-nous ta plus belle lettre de vacances et on fera ainsi découvrir les coins sympas de France à tous ceux qui ont envie de voyager ! »

 

  • Maman Papa !! J’ai envie que vous m’aidiez à écrire une lettre !!
  • Ah bon ? Mais à qui ?
  • Aux enfants comme moi !
  • Tu veux leur dire quoi ?
  • Je veux juste leur raconter comme c’est bien d’être en vacances ! A Nice, chez Papy et Mamie !!
  • C’est une très bonne idée, dis-moi ! Et je suis partante ! Comme j’ai grandi là-bas, ça me fera revivre des souvenirs, et surtout j’aurai l’impression de m’évader un peu de ce quotidien…

 

Jules et Sophie, sa maman prennent à cœur ce petit projet, et passent quelques heures à élaborer ensemble une jolie lettre, avant de l’envoyer au site.

Quelques jours plus tard, en avant-première du site, un bandeau défile avec un lien Youtube à découvrir : Jules nous raconte Nice !

Toute la famille se met autour de l’ordinateur, et Jules clique, tout fier. Une vidéo montre de belles images de la capitale de la Côte d’Azur. En arrière-fond, une bande sonore avec voix d’enfant retrace la lettre :

 

1 - La mer ET la montagne !

"Chaque année et plusieurs fois d’ailleurs, je vais en vacances chez mes grands-parents, sur la Côte d’Azur, et plus précisément dans la région de Nice ! J’adore y aller ! Il y fait toujours beau, je trouve, et la lumière est différente là-bas.
@R. Palomba

Ce qui est génial, c’est d’y arriver en avion et de voir comme c’est beau de là-haut. Il y a le bleu de la mer, le vert des collines et les montagnes qui se dressent juste là derrière. On a l’impression qu’elles viennent se mettre les pieds dans l’eau, c’est rigolo !

Quand j’y vais en hiver, ce qui est magique, c’est de voir qu’elles aussi mettent un joli bonnet : elles sont toutes blanches sur les sommets ! D’ailleurs, avec mes grands-parents, je monte à Isola 2000, et c’est  dans cette station que j’ai décroché ma première étoile.

Maintenant je sais skier, et je me suis même mis au snowboard l’an dernier ! On part le matin et en à peine une heure et demie, on y est ! Wow, comme le ciel est beau ! Il parait aussi bleu que la mer alors qu’on est en plein hiver !

 

2 - Le Carnaval de Nice, c'est magique !

Pendant les vacances de février, ce que j’adore, c’est quand mes grands parents m’emmènent au Carnaval !

 J’y vais depuis que je suis tout petit : Mamie a gardé une photo de moi dans la poussette, et on peut voir que  je suis déguisé en dinosaure ! Cette année, et bien croyez-moi si vous voulez, mais le Carnaval de Nice est tellement magique que j’ai vu un immense dinosaure voler dans les airs, alors que des danseurs battaient le sol au dessous, en lançant des millions de confettis colorés vers les spectateurs ! Y a pas une fête qui a son pareil… ça c’est sûr, et quand j’ai retrouvé ces confettis dans ma poche tout à l’heure, j’ai senti l’odeur des bugnes, et entendu la musique dans ma tête… Là bas, le défilé s’appelle un corso. Ça vient de l’italien je crois, et ça veut dire quelque chose comme une promenade publique.

 

3 - Des visites et tout plein d'activités !

Quand je suis en vacances à Nice, je trouve que le temps passe super vite ! Le matin, avec Mamie, je vais au cours Saleya, et comme elle connait du monde, on prend notre temps pour discuter cuisine méditerranéenne.
@OTM NCA

Parfois, elle m’achète une part de socca. Ça ressemble à une grosse galette, qui est découpée en morceaux. Les grands la mangent bien chaude avec du poivre dessus. C’est bon, et ça se mange comme ça avec les mains ! On finit toujours par acheter un petit bouquet au bout du marché. Je crois que je n’ai jamais vu autant de fleurs que sur ce marché ! Elles sont là, de toutes les couleurs et à toutes les saisons.

En général, l’après-midi Papy m’amène sur la Promenade des Anglais. J’y fais du vélo, du skate et ai appris à faire du roller. Comme elle est longue et très bien aménagée, on va super loin ! On a même été à vélo  jusqu’à l’aéroport une fois !

Au retour, on s’est arrêté au Parc Phoenix. C’est un parc très sympa avec des milliers de plantes différentes, et même tropicales ! Il y a des oiseaux, des ouistitis, des poissons et des reptiles aussi. J’y ai pris mon goûter avec Papy, et on s’est mis sur l’aire de jeux. C’était cool.

Nous sommes revenus tranquilles, à vélo.

 

4 - A Nice, je ne m'ennuie jamais !

L’été, je vais me baigner. L’eau ici est chaude.
insta@cate06nice

On y rentre direct, car avec les galets qui roulent, on peut pas marcher tout au bord ! Et puis de toute façon, c’est pas possible car on a vite plus pied. On voit d’ailleurs bien la différence de profondeur quand on est sur la Promenade : d’abord, c’est un bleu turquoise, puis d’un coup c’est un bleu très foncé , limite bleu marine.

Pour mieux voir cette différence, on peut monter sur la colline du château.  Déjà, c’est un endroit très vert, mais c’est aussi l’endroit idéal pour avoir une super vue sur la côte, le port et la ville ! Maintenant j’y monte à pied sans problème, mais j’ai appris à compter jusqu’à 100 en montant les marches de l’escalier Lesage. En vrai il y a 500 marches, mais on peut aussi prendre l’ascenseur. De là-haut, la vue est splendide, et regarder le soleil se coucher avec la ville illuminée, c’est quelque chose d’extraordinaire. C’est comme si j’avais laissé une carte postale dans ma tête.

Mes vacances à Nice sont toujours un moment que j’attends avec impatience, parce que j’y fais plein de choses intéressantes. J’ai découvert que c’était une ville qui avait été aimée par beaucoup de grands peintres. Chagall et Matisse y ont d’ailleurs leur musée. Je les ai visités, et je comprends pourquoi ils mettent tant de couleurs dans leurs tableaux : ici, le gris n’existe pas.

Il y a un autre lieu où j’aime bien aller et que je traverse souvent, c’est la Promenade du Paillon. Ici, on l’appelle la coulée verte. Vous voyez bien qu’à Nice, tout est histoire de couleurs ! Il y a tout plein de jets d'eau avec lesquels on peut jouer et se rafraichir !" (photo de couverture).

 

Cet article vous est proposé par Yaël de l'Office de Tourisme Métropolitain Nice Côte d'Azur, bureau d'information touristique de Vence.