Espace Pro/Presse Webcams 24°
-/+
Mon carnet de voyage

OFFICE DE TOURISME MÉTROPOLITAIN NICE CÔTE D'AZUR

X Réserver votre séjour Réservez
 
 
 
 
 

Les coups de coeur d'Ewan

05 février 2021
Amoureuse de la Côte d’Azur depuis ma plus tendre enfance, mes premiers vols Paris-Nice, m’ont donné le goût du voyage. Nombreux sont les souvenirs qui défilent dans ma tête lorsque je repense à ces moments de vie, tous plus agréables les uns que les autres. De vraies vacances !

Entre sorties à la plage, visite de la Chapelle Matisse et découverte des petits restaurants locaux, je me suis rapidement accoutumée à cette douce atmosphère. C’est donc ici que j’ai choisi de m’évader le temps de trois semaines.

Etudiante en tourisme, c’est dans le cadre de mes études que je me dirige vers le Bureau d'Information Touristique de Vence pour réaliser mon dernier stage. Ici, la vie est différente. Ce que j’apprécie par-dessus tout, c’est la jovialité des habitants. J’aime flâner dans les rues colorées. Oranges, roses, vertes, jaunes, les couleurs des bâtisses sont à mes yeux, le reflet de la chaleur du Sud.

C’est donc avec un regard plein de tendresse et d’attachement pour cette région que je vous invite à découvrir au travers de mes lieux favoris.

 

1 - Vence

A Vence, je savoure chaque instant. C’est là que j’ai passé le plus clair de mon temps. S’asseoir sur un banc place du Frêne, contempler le paysage et admirer la beauté de cette ville qui m’est chère, voici ce à quoi je m’abandonne lors de mes moments de liberté. Fascinée par ce frêne imposant et cette vue imprenable sur les 4 baous, c’est un lieu de ressource où je me laisse aller à diverses pensées…
@OTM NCA / J.Kelagopian

La cité historique de Vence est aussi un lieu que j’affectionne particulièrement. Comme tous les touristes (et Vençois), j’aime m’y perdre, aller à la rencontre des commerçants et redécouvrir chacune des ruelles du vieux Vence.

Aussi, je me souviens de mon attrait pour les Nuits du Sud. Plus petite, ce festival m’émerveillait. Tous les étés, la musique et le son des basses résonnaient dans la ville, laissant place à mes rêves de petite fille… Quel bonheur lorsque plus grande, j’ai appris que j’allais enfin pouvoir y assister !

Vence est aussi un lieu riche de sa culture.

Mon appétence pour l’art m’a conduit jusqu’à la Chapelle Matisse (de son vrai nom la Chapelle du Rosaire), site incontournable de Vence. Son toit de tuiles blanches et bleues souligne la pureté de ce lieu, et forment des ailes d’ange vue du ciel. En plus de la chapelle, on y trouve un espace muséal dédié aux travaux préparatoires de l’artiste. La Chapelle Matisse est de ce fait, un lieu de culte mais aussi de culture où j’ai pu trouver de la sérénité.

Par ailleurs, au sein de la Villa Alexandrine, où se situe le Bureau d’Information Touristique, on trouve également,  dans les étages, le musée Gombrowicz où les ouvrages de l’auteur sont exposés. Plongée dans cet univers littéraire que j’aime tant, j’ai eu la chance de le visiter et de découvrir ce célèbre écrivain polonais qui a été nominé pour le prix Nobel de littérature en 1966, 1967 et 1969 sans jamais l’obtenir...

 

2 - Cagnes-sur-Mer

Au risque de vous décevoir, c’est avec un peu de honte que je vous avoue que ce que je préfère à Cagnes est bel et bien Polygone Riviera… Pour les plus joueurs, on y trouve un casino et pour les plus calmes, un cinéma.

Fan de shopping, j’apprécie faire mes emplettes en plein air. C’est un peu cliché je le concède, mais ce centre commercial à ciel ouvert Polygone Riviera est fabuleux pour les « addict » de la mode comme moi. Il offre aussi un parcours parsemé d’œuvres d’art contemporaines allant d’une réédition de César à des citations de Ben par exemple...

Au-delà de ce trait de caractère fashion, j’aime le dynamisme de cette ville. À Cagnes, il fait bon vivre et le littoral offre un dégradé de bleus dans lequel ciel et mer ne se distinguent que par l’horizon.

La Promenade de la Plage me plait beaucoup, elle me permet de me balader le long de la mer et de profiter de l’air méditerranéen…et d’y respirer presque cette atmosphère d’antan que l’on ressent au Cros de Cagnes. Petit quartier pêcheur bien reconnaissable à son église au clocher jaune et si plaisant les jours de marché les mardi et jeudi matin.

Un peu plus loin, sur les hauteurs, je me plais à faire un petit tour dans la partie médiévale appelée les Hauts-de-Cagnes. Là, juché sur son promontoire, le village renferme le Château-musée Grimaldi que l’on peut d’ailleurs visiter. Magnifique point de vue à 360°, y compris sur le Mercantour, de son petit belvédère d’où l’on sent l’air marin, presqu’à portée de mains.

Redescendre et marcher jusqu’au musée Renoir, endroit absolument magique avec son jardin tel qu’il était à l’époque du peintre. Là, je remonte le temps et m’imprègne en milliers d’impressions de cette lumière unique, déclinée en pointillés à travers les oliviers centenaires.

 

3 - Nice

J’ai toujours considéré Nice comme la capitale de la Côte d’Azur. J’éprouve une fascination sans fin pour cette ville. Son image mythique de luxe et de richesse m’a toujours impressionnée. Petite, je passais devant Le Negresco avec émerveillement et fierté. A 20 ans, ce palace m’impressionne toujours autant !
@OTM NCA /F. Follet

Paradoxalement peut-être, j’apprécie y faire des choses simples comme me promener le long de la Promenade des Anglais et faire une pause sur une de ses célèbres chaises bleues en admirant la Méditerranée. Il faut dire que la première chose à laquelle je pense lorsque l’on me parle de la Côte d’Azur, c’est la mer. La clarté de l’eau et sa chaleur ont eu raison de mon cœur… 

Mais Nice ne se résume pas seulement au littoral et au luxe.

J’ai eu la chance de découvrir le Parc Phoenix que j’ai adoré. Ce parc botanique promet un dépaysement haut en couleurs ! Ses différents jardins accueillent de nombreuses espèces de plantes, toutes aussi originales les unes que les autres. Le « Diamant Vert » est ce que je préfère, cette serre habite six climats tropicaux différents, ce qui est assez époustouflant.

Adepte des petites sorties, le Vieux-Nice est un endroit où j’adore passer du temps. C’est comme vivre un peu d’Italie dans les couleurs !

Comme à Vence, ce qui me plait sont ces passages discrets et rues aux teintes chaudes et pourtant si frais l’été ! J’aime me poser dans un bar américain du Cours Saleya (en buvant mon cocktail favori, le Bad Girl) et observer les passants, les commerçants et tous ces visiteurs comme moi, heureux de vivre ces moments typiques de Nice…

Bref, la légèreté de la vie dans toute sa splendeur !

La Côte d’Azur m’est très chère. J’y ai créé mes plus beaux souvenirs d’enfance. Aujourd’hui, j’aime y retourner dès que l’occasion se présente. Alors, d’autres souvenirs se créent et s’ajoutent à ceux déjà présents. Ce qui me marquera toujours, c’est la générosité, la bonne humeur et la bienveillance de ses habitants!

C’est donc avec un peu de nostalgie que je clôture cet article, me rappelant mon départ imminent…

 
Cet article vous est proposé par Ewan, stagiaire au bureau d'information touristique de Vence à l'Office de Tourisme Métropolitain Nice Côte d'Azur.