Espace Pro/Presse Webcams 24°
-/+
Mon carnet de voyage

OFFICE DE TOURISME MÉTROPOLITAIN NICE CÔTE D'AZUR

X Réserver votre séjour Réservez
 
 
 
 
 
08 juin 2020
Des produits du terroir, une cuisine labellisée, des plats mijotés, des mets internationalement connus, des salades fraîcheur colorées, des légumes du soleil, des herbes aromatiques aux accents du sud, du poisson frais et des restaurateurs engagés… mais aussi de la convivialité, de la générosité et de la simplicité ! Cet itinéraire va vous initier à l’AUTHENTIQUE cuisine niçoise et vous mettre l’eau à la bouche…

Vous apprécierez particulièrement dans cet itinéraire :

  • La découverte des marchés colorés et parfumés
  • Les ateliers de cuisine niçoise
  • Les restaurants labellisés, garants du respect de la tradition et des recettes
  • Les initiatives originales de grands passionnés
  • Les boutiques et lieux spécialisés
  • Les vins de Bellet (Appellation d'Origine Contrôlée)
  • Les gourmandises à découvrir d'urgence
  • Les activités agro-pastorales

 

Vous irez à la découverte des communes de Nice, Castagniers, Belvédère, Saint-Martin-Vésubie, Isola, Saint-Dalmas-Le-Selvage et Saint-Etienne-de-Tinée

Le saviez-vous ?

La cuisine niçoise fait partie du patrimoine culturel immatériel national.

« Liée à la mer autant qu’à la montagne, la cuisine niçoise est une des seules en France permettant d’offrir un repas complet, des entrées aux desserts, en toutes saisons... Cuisine aux origines simples, cuisine de convivialité sociale et d’intégration, du respect des produits frais et régionaux, elle est totalement intégrée à une identité niçoise forte sur une base stable et ancienne». Cette reconnaissance nationale récente (15 octobre 2019) de la valeur du patrimoine culinaire niçois constitue une étape préalable obligatoire à la présentation d'un dossier par la France, pour l'inscription de la Cuisine Nissarde à l’Inventaire du Patrimoine Immatériel de l’Humanité à l’Unesco !

Jour 1

Marché du Cours Saleya

Comment entamer votre découverte de la cuisine niçoise sans la visite emblématique et incontournable du marché du Cours Saleya dans le Vieux-Nice ? Classé parmi les marchés d’exception de France, il est ouvert tous les jours, sauf le lundi, de 6h à 13 pour la partie fruits et légumes et jusqu’à 17h30 pour les stands de fleurs. Ce marché est un pur ravissement pour vos sens tant cette profusion des couleurs et de senteurs est exaltante. Le parfum des mimosas, géraniums, dahlias, roses et autres fleurs de la production locale accompagne les nombreux Niçois et les visiteurs qui aiment flâner sous les tentes colorées, entre les cafés, la mer, les façades authentiques et les stands de produits locaux.

Parmi les spécialités culinaires à déguster sur le pouce, la socca (galette de pois chiches cuite au feu de bois), la pissaladière (spécialité à base d’oignons cuits), les petits farcis, la fougasse (brioche parfumée à la fleur d’oranger), l’olive de Nice et le mythique pan bagnat (sandwich niçois par excellence) !

Pour vous initier pleinement à la cuisine niçoise et prendre la mesure de son importance dans la culture locale, quoi de mieux qu’un cours avec un chef ? Plusieurs ateliers vous sont proposés pour apprendre à réaliser une bonne daube à la niçoise, une tourte de blettes sucrée, de savoureux gnocchi ou encore d’authentiques barbajuans.

Quelques exemples d'ateliers de cuisine dans le Vieux-Nice...

• À côté de l’ancien Sénat, près du Cours Saleya, l'Atelier de Cuisine Niçoise, vous invite à mettre la main à la pâte et à confectionner une ou deux recettes parmi les plus typiques du Comté de Nice. Les cours sont principalement en langue française mais, sur demande, peuvent être proposés en anglais. Cours de 2h30 ou de 3h30 au choix. Vous êtes deux ? Profitez du tarif « duo en famille ».

• Vous pouvez aussi suivre Rosa qui anime des visites du marché avec des cours de cuisine. Cette journaliste culinaire d’origine canadienne et diplômée en diététique a choisi Nice pour son marché dynamique et ses traditions culinaires uniques imprégnées des cultures méditerranéennes. Découvrez son “cooking studio Les Petits Farçis” où vous croiserez une clientèle tant locale qu’internationale, et un éventail plus large de recettes autour des légumes bio et des ateliers de pâtisserie. Attendez-vous à vivre une expérience culinaire des plus chaleureuses et décontractées. Début des cours à 9h30 avec la visite du marché, puis direction la cuisine vers 11h. Fin du cours vers 15h. Rosa peut vous apprendre aussi à confectionner des choux et des macarons (durée 3h), ainsi que de la cuisine végétarienne.

• Vivez une expérience unique au cœur de la cuisine d’un Chef ! Christian Plumail vous reçoit chez lui ! Après avoir œuvré des années durant à la belle table étoilée de "l’Univers", c’est maintenant « à la maison » que le Chef poursuit sa passion et vous accueille pour un nouveau concept de cours très convivial. Après un tour de marché sur le cours Saleya afin de sélectionner des produits frais et de qualité, direction son appartement, à cinq minutes à pied, afin de réaliser, à ses côtés des plats méridionaux pleins de saveurs… puis de passer à table !

Voir tous les cours de cuisine

L'Atelier de Cuisine Niçoise
Rosa, Les Petits Farçis
Christian Plumail
Maison Auer

Non loin de là, poussez la porte de la Maison Auer. Cette institution, fondée en 1820 et fournisseur officiel de la Reine Victoria, perpétue la fabrication artisanale de fruits confits, pâtes de fruits, chocolats, confitures et cakes. Cette boutique vous fera fondre assurément, à la fois pour ses produits de grande qualité mais aussi pour sa décoration délicieusement surannée !.

Dirigez-vous ensuite vers le port pour bénéficier d’une visite guidée gratuite de la Confiserie Florian. Toute l’année, l’atelier-boutique accueille des visiteurs du monde entier pour leur faire découvrir la fabrication des bonbons, fruits confits et chocolats. Vous assisterez à la transformation des meilleurs fruits et des plus jolies fleurs de la région. Vous découvrirez le travail de la violette, de la rose Tango, du jasmin et de la verveine transformés en délicieuses fleurs cristallisées ou encore en confits de fleurs tout comme le travail du chocolat ! 

Pour finir la soirée et vous rassasier, installez-vous à la Table à Julie ! Ce restaurant labellisé « Cuisine Nissarde » se trouve entre le quartier du Port et celui de Riquier (restaurant ouvert les vendredis et samedis soirs). Julie vous propose une cuisine maison avec des produits frais et de saison. Dégustez les spécialités niçoises : gnocchi, raviolis niçois maison, daube aux cèpes, socca, poivrons grillés, pissaladière…

Autre suggestion : La Cantine de Lulu. Ce petit restaurant de quartier centre-ville, tenu par un maître restaurateur, vous servira une carte selon le marché du jour. Vous devrez absolument goûter les beignets de fleurs de courgettes, les petits farcis et la ratatouille et surtout le stockfish le vendredi ! Ouvert du lundi au vendredi soir.

Jour 2

Halle de la Gare du Sud

C’est par la visite d’un autre marché majeur de Nice que vous démarrerez cette belle journée. Le marché de la Libération, facilement accessible à pied ou en tramway depuis le centre-ville, vous accueille du mardi au dimanche. Dans la bonne ambiance matinale de ce quartier populaire, vous y trouverez des fruits et légumes, des fleurs, de savoureux poissons ainsi que des producteurs locaux : miels, fromages et huiles... Tous les maraîchers se mettent en quatre pour répondre à vos désirs et vous proposer leurs plus beaux produits. Devenu, au fil des ans, de plus en plus tendance, ce marché historique occupe de nos jours une vraie place dans la vie des Niçois, d’autant que de nombreux stands proposent une production locale et bio

 

Sur la Place de la Libération, au sein même du bâtiment classé de l'ancienne gare ferroviaire, a ouvert l’année dernière la halle gourmande de la Gare du Sud. Pénétrez au cœur de ce lieu entièrement aménagé en temple des saveurs. Sous sa grande verrière, derrière sa façade classée aux Monuments Historiques, une vaste salle centrale, des tables à partager et une trentaine d’échoppes, le tout ponctué d’une végétation exotique et d’aplats jaune vif en écho aux chaudes couleurs du vieux Nice... Choisissez entre des sushis japonais ou un curry indien ou encore un burger américain ou des huîtres... et bien sûr les recettes locales ! Toutes les saveurs défilent au gré des comptoirs. Table à l’intérieur ou en terrasse… Vous avez ici tous les choix ! Vous avez simplement envie de flâner sans consommer ? C’est possible aussi ! Entrée libre du mardi au samedi, de 10h à minuit (23h en hiver). Des soirées musicales sont organisées en semaine.

Panorama sur la ville depuis Gairaut

Poussez ensuite la découverte en quittant le centre de Nice pour vous diriger à l’est, vers une colline verdoyante afin d’y découvrir le Domaine Lessatini. Entre 150 et 450 mètres d'altitude et complanté de 1200 oliviers profitant d'un ensoleillement exceptionnel, ce domaine familial produit des huiles de qualité. Le domaine et sa boutique sont ouverts du lundi au samedi 15h00 à 18h00 ou sur rendez-vous. Fermés le dimanche et les jours fériés.

S’il vous reste un peu de temps avant de passer à table, pourquoi ne pas entamer une mini-balade qui vous ouvrira l’appétit ? C’est au nord de Nice, au Canal de Gairaut  que vous pourrez admirer un superbe panorama sur la ville et la Méditerranée.

Non loin du canal, vous pourrez vous attabler pour dîner à l’intérieur de l’Autobus ! Cette adresse vous régalera elle aussi de cuisine niçoise tels que le stockfish, la polenta ou encore les beignets de fleurs de courgettes. Une adresse coup de cœur où la sérénité des lieux et l'amour des saveurs du terroir perpétuent une alliance parfaite.

Autre suggestion : La Gaité Nallino, dans le quartier de Cimiez. Là non plus, vous ne serez pas déçu. Le chef met à l'honneur les produits niçois : Farcis, salade niçoise, poivrons à l’huile, pissaladière, gnocchis maison aux cèpes, salade de poulpe tiède, raviolis… Des recettes savoureuses et typiques du comté de Nice à déguster dans une salle lumineuse ou sur l'agréable terrasse privative.

Jour 3

Prenez ce matin la direction du quartier de la Madeleine pour découvrir le Moulin Alziari, dernier moulin niçois en activité ! Il est resté comme à sa création et le dernier aménagement structurel remonte à 1933 avec le passage à l’électricité…

Typique de la cuisine méditerranéenne, l’huile d’olive enchante les salades, marinades, poissons, barbecues et autres assaisonnements. La visite vous donnera l’opportunité de voir la fabrication de l’huile locale selon la méthode dite « gênoise », mais aussi de déguster les olives du domaine et les produits dérivés tels que les tapenades noires et vertes. Le moulin dispose d’une boutique ouverte toute l’année. De jolis contenants particulièrement bien décorés, ainsi que des coffrets vous donneront comme une envie subite de faire des cadeaux à vos proches ou à vous-même ! La boutique, au charme rétro, propose également des olives en bocaux, en sachets mais aussi une large gamme de produits d’épicerie fine (condiments, épices, soupes, miels, confitures etc...). Elle est ouverte du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 14h à 18h. Cependant, la dernière visite du matin est à 11h et celle de l'après-midi 17h.

Dirigez-vous ensuite à Castagniers, petit village de l’arrière-pays niçois. Découvrez sa place centrale, son église paroissiale Saint-Michel et les œuvres d’art contemporaines réalisées par un artiste local.

C’est l’heure de déjeuner ? L’endroit est tout simplement parfait pour se restaurer Chez Michel. Dégustez les délicieux plats du terroir comme la daube niçoise, les beignets de fleurs de courgettes mais aussi les viandes garnies grillées ou encore les cannellonis sauce daube.

Vous êtes maintenant rassasié ? Confrontez-vous au péché de gourmandise dans une abbaye cistercienne ! Pour parvenir à l’Abbaye Notre Dame de la Paix, abandonnez la voiture et cheminez dans la forêt. Au bout du sentier sinueux, vous découvrez une abbaye de style provençal. Autour, les montagnes à perte de vue et des oliviers à flanc de collines. Avant de partir, un passage à la boutique s’impose, le chocolat est la spécialité, mais d’autres surprises gourmandes vous y attendent…

Cap maintenant à Castagniers. La commune est composée de hameaux résidentiels dans un arrière-pays tranquille et du vieux village, dont la place centrale comporte une église paroissiale Saint-Michel et des œuvres d’art contemporaines.

C’est l’heure de déjeuner ? L’endroit est tout simplement parfait pour déguster une authentique cuisine niçoise labellisée au restaurant Chez Michel. Déguster les délicieux plats du terroir comme la daube niçoise, les farcis, les raviolis, la pissaladière, les beignets de fleurs de courgettes mais aussi les viandes garnies grillées ou encore les cannellonis sauce daube.  

Vous êtes maintenant rassasié ?  Poursuivez votre découverte  gustative à l’Abbaye Notre-Dame de la Paix où des sœurs cisterciennes vous accueillent pour une visite de leur boutique de chocolaterie. Goûtez le chocolat lait-caramel. Fabriqué artisanalement et manuellement par l’atelier fondé en 1950 dans l’abbaye, il est aussi une des références des « sœurs chocolat » !

Castagniers
Restaurant Chez Michel
Abbaye Notre Dame de la Paix
Domaine de Toasc, Bellet

C’est ensuite sur la charmante colline de Bellet que vous pourrez faire une visite insolite des différents domaines vinicoles qui produisent l’une des plus anciennes appellations contrôlées et travaillent en bio, voire bio dynamique, les trois couleurs du vin. Entre mer et montagne, le vignoble de Bellet est exploité sur d’une cinquantaine d’hectares à une altitude entre 200 et 300 mètres implantés sur les coteaux ouest de Nice. Allez à la rencontre d’une dizaine de vignerons, chacun des domaines est très différent, châteaux, demeures, clos, fermettes… Leur point commun ? L’amour du vin et la qualité du produit.

Jour 4

Belvédère

Aujourd’hui, cap sur le haut-pays, dans la vallée de la Vésubie ! Prenez un bol d’air à Belvédère ! Découvrez ce village de l’arrière-pays niçois au nom évocateur (il offre en effet un panorama incroyable sur les vallées). Déambulez dans ses rues étroites et admirez le paysage de montagne. Belvédère vous invite également à voyager dans le temps grâce, notamment, à son Musée du Lait. Au centre du village, ce petit espace muséal conserve précieusement de nombreux objets traditionnels utilisés pour la production du lait et de ses dérivés. A travers eux, découvrez les usages et les métiers de la vie pastorale d’antan. Parmi les spécialités locales à déguster dans le village, la brousse est une référence, petit fromage savoureux, accompagné d’un bon vin. La visite du Musée du Lait vous intéresse ? Rendez-vous au bureau d’information touristique, à l’entrée du village.

Pour vous restaurer, le Relais des Merveilles vous servira un repas copieux, au calme avec une vue magnifique sur les montagnes, à proximité d’une rivière.

Toujours à Belvédère, optez pour une après-midi à la ferme chez « Des Abeilles et des Fruits » ! Reconnectez-vous à la terre nourricière grâce aux produits transformés à base de miel par Jérôme, apiculteur (nougats, pains d’épices…) et par Elise dont les fruits sont cultivés en bio et transformés sur place en sorbets, confitures, sirops, pâte de fruits, ...). Non seulement, vous approcherez deux métiers passionnants, mais vous pourrez aussi repartir avec des produits du terroir à la saveur sans pareil. Cette exploitation agricole dispose de 200 ruches qui sont déplacées, selon les besoins, dans le parc départemental des Alpes Maritimes et de 2,5 hectares de terrain pour la production de fruits rouges, l’arboriculture et les produits maraîchers.

La bière a retrouvé aussi ses lettres de noblesse… Initiez-vous à ce savoir-faire millénaire en visitant la Brasserie du Comté à Saint-Martin-Vésubie. Ici, la bière est artisanale, bio et faite avec de l’eau de source. Nichée dans les montagnes, la fabrique se dévoile et l’accueil y est très sympathique.

Des Abeilles et des Fruits
Brasserie du Comté

Jour 5

Isola Village

Une nouvelle belle journée commence... Rendez-vous dans l’autre vallée, celle de la Haute-Tinée !

A 850 m d’altitude, Isola est un charmant village typique de montagne. Partez à la découverte de son patrimoine historique et de sa culture locale comme son écomusée de la laiterie, des habitations et des outils d’autrefois ou de son moulin à grain. Mais surtout, il vous faut aller à la rencontre de la châtaigne, car la canéiculture (c’est son nom), fut la principale ressource du village. Le Canal de la Châtaigneraie vous offre une promenade au milieu des « arbres à pain ». Faîtes ensuite un détour par l’épicerie pour trouver les produits dérivés : sirop, bonbons, et bien sûr la fameuse crème de marron de l’atelier de transformation local.

Au cœur de cette vallée, l’activité agro-pastorale est encore présente. Gardiennes de la tradition, certaines fermes la mettent au goût du jour, en fabriquant des fromages de caractère, à base de lait de vache ou de chèvre.  Venez déguster les produits locaux mais aussi découvrir la vie à la ferme, au moment de la traite des animaux ou pendant la fabrication du fromage.
Un moment à part, que chacun saura garder en mémoire.  

La Vacherie de Chastillon vous accueille tous les jours et vous propose la vente de ses fromages fabriqués sur place et ceux de la région. Vous y trouverez aussi une appétissante épicerie avec les produits du terroir. Tous les soirs à 18h : la traite et la tétée des veaux. Horaires d’ouvertures : 9h30 – 13h / 15h – 20h.

Pour passer une nuit sereine à la montagne, nous vous recommandons La Maison Achillée, à Saint-Dalmas-le-Selvage. Ce gite duplex de 130 m2 est adapté aux familles et aux aventuriers en quête de nature et de calme.

Vous serez en outre sur place pour vivre, le lendemain, une journée inédite...

Jour 6

Chez Kalice Brun

Au matin, après une nuit paisible à la Maison Achillée, Kalice Brun, la propriétaire des lieux, enfant du pays et cheffe, vous propose une journée autour de la gastronomie et des aromatiques. Passionnée de plantes médicinales et comestibles, elle vous propose des brunchs, déjeuners et dîner du terroir, mais aussi des balades gourmandes avec cours de cuisine sauvage, ou même des cyclo-tours, pour les plus aventureux, au Col de la Bonette, le plus haut col d’Europe. Une manière simple de réapprendre à regarder autour de soi et de prendre soin de son alimentation. Vous pourrez aussi emporter des produits locaux ou suivre un de ses cours de cuisine (entrée, plat, dessert) ou encore faire avec elle un tour gastronomique de la Vallée de la Tinée avec des visites d’exploitations et des dégustations. Pour cette dernière activité, prévoyez la journée complète.

En redescendant, n’hésitez surtout pas à vous arrêter à Saint-Etienne-de-Tinée, village authentique au patrimoine culturel digne d’intérêt : l’église Saint-Etienne au clocher datant de 1492 et ses chapelles très anciennes et aussi les musées des Traditions, du Lait et de l’École.

Situé au cœur du Parc National du Mercantour, la nature est partout où le regard se porte...

Nos suggestions pour un itinéraire Cuisine niçoise, art de vivre et produits du terroir s’achèvent sur cette dernière proposition. Mais la région Nice Côte d’Azur est si riche en tant de contrastes, de traditions et d’activités…  Vous n’aurez pas assez d’un seul séjour pour en faire le tour !

Prolongez la découverte sur la Cuisine Niçoise et le Label Cuisine Nissarde

 
 
 

Crédits photos : OTM NCA/ JM/  SJ / H.Lagarde / Métropole NCA/ Ville de Nice / Rosa Jackson / Christian Plumail / Des Abeilles et des Fruits / Maison Achillé Kalice Brun / La Gare du Sud / Hervé Favre / Maison Auer / Bière du Comté /